Joan Martí

La Pobla de Cérvoles

C´est un village de montagne situé au pied de la chaîne de Llena. Cette chaîne, d´une longueur de 15 km, a une hauteur qui oscille entre 900 et 1025 m.

La comunee de la Pobla a une superficie de 6.221 ha et 206 habitants avec une tendence à augmenter ; il faut dire que sa population double le nombre en été.

L´église a été bâtie en 1728 sur les ruines d´une église romane. À l´intérieur, dans la niche, il y a la Mare de Deu de la Jonquera. Cette vierge trouvée est la patronne de la Pobla. Dans l´église, on peut admirer un orgue baroque (construit par Anton Cases vers 1752) d´une exquise polychromie, totalement restauré par Wilfried Praet. En été, et faisant partie du Cycle de Concerts des Orgues de Catalunya, on y célèbre des concerts joués par de prestigieux organistes ; pendant l´année, il accompagne les chants liturgiques. On peut aussi voir les peintures murales sur le maître-autel; elles appartiennent à l´an 2000 ; il s´agit d´une oeuvre murale osée du peintre de Lleida de prestige reconnu Victor P. Pallarés. Ces peintures ont été placées où jadis il y eut un magnifique retable baroque, malheureusement détruit.

L´Ermitage de Sant Miquel fut construit en 1610. Il a accueilli l´image de la Mare de Deu de la Jonquera jusqu´à ce qu´elle fut transportée à l´église paroissiale. L´Ermitage passa alors à rendre culte à Sant Miquel Arcangel et le retable ghotique de Sant Miquel, oeuvre de Bernat Martorell, a présidé, à partir de ce moment-là l´Ermitage; ce retable reste là jusqu´à ce que, au début du XXe siècle, il fut amené à Tarragone pour sa restauration et actuellement, il se trouve dans sa cathédrale.

Actuellement on peut voir dans l´ermitage de Sant Miquel une reproduction du retable faite par le peintre Salvador Jané.

À ne pas manquer la visite de l´ancien Molí de la Societat (Moulin de la Société) (1870) où il y a la moderne Mairie et l´Ecomuseu de l´Oli (l´Écomusée de l´huile).

Dans l´Écomusée il y a des affiches où on explique l´histoire de l´olivier, les aspects de ses cultures, le procédé d´obtention de l´huile, les outils qui ont un rapport avec elle, etc. On y trouve aussi les deux éléments les plus significatifs : la meule et le pressoir ; le pressoir, de 12 m de longueur connu comme pressoir de lliura, de biga ou seixanté, il est d´un échantillon d´un des quatre pressoirs qu´il y avait quand le moulin fonctionnait.

Devant l´édifice il y a un monument dressé à la mémoire de Josep Espasa i Anguera (la Pobla de Cérvoles 1840 - Barcelona 1911), fils distingué de ce village et fondateur de l´Encyclopédie Espasa.

À trois kilomètres, on trouve l´Arborètum de Les Garrigues Dr. Barberà (parc botanique en développement).