Le village est divisé par la rivière Set et il est situé sur un territoire ondulé où vivent 174 personnes.

Le village, à 279 m d’altitude, se trouve sur une plaine dominée par l’Église Paroissiale de la Mare de Déu de l’Assumpció, de style Renaissance, avec une façade baroque et un clocher de pierre. Il y a une grande dévotion au Saint Christ ; selon la tradition, il était frère de celui de La Granadella et celui de Balaguer, et même les trois croix étaient taillées du même arbre. Jadis, l’Église de l’Assumpció avait une image du saint dans une niche située à gauche du maître-autel.

Cogul conserve toujours les maisons du XVIe et XVIIe siècles.

À un kilomètre du village, en direction à l’Albagés, il y a les célèbres peintures rupestres du Cogul, à la roche ou grotte des Moros. Il s’agit d’une immense meule de pierre qui se dresse au bord du chemin, où il y a un exceptionnel et unique ensemble rupestre préhistorique.

Le gisement, le plus septentrional de ce groupe, est l’un des plus célèbres pour avoir été l’un des premiers découverts et, surtout, par l’originalité de la scène de la danse.

La frise est formée par environ 40 figures peintes de différents styles, dont quelques-unes constituent des scènes spéciales. Les couleurs prédominantes sont le rouge et le noir. Quelques peintures sont à la fois gravées et peintes et 10 seulement gravées. Les dessins représentent taureaux, chèvres, cerfs et aussi quelque chasseur d’arc, mais la partie la plus originale est une scène de danse avec 10 femmes autour d’un homme nu.

Des inscriptions ibériques y apparaissent aussi et même des romaines qui occupent presque la totalité de la cavité.

Dans la municipalité il y a aussi un dépeuplé ancien appelé Montballet qui conserve les tombeaux du Saladar, rectangulaires et faits en pleine roche, qui sont d’origine arabe, et une grotte appelée des Creus puisqu’il y a dedans des croix taillées et dessinées sur la pierre ; la grotte est très cachée et il est difficile de la trouver sans l’aide d’un voisin du village.

On peut aussi y pratiquer la chasse surtout de perdrix, lapins, lièvres et étoureaux.